Complément au rapport les Humains HQA

Talou
humains HQA complément

Le premier rapport sur l’H-HQA (Humain à Haute Qualité Ajoutée) a été validé à l’unanimité par le Conseil mais requiert des compléments d’information avant la publication de rapports complémentaires menant au programme d’identification et contrôle. Les points nécessaires à préciser sont de plusieurs ordres bien que tous n’ont pas le même degré d’importance. La définition précise et mesurable de certaines qualités des H-HQA est nécessaire.

1] Sens de l’éthique : Les définition accessibles sur l’éthique ne semblent pas parfaitement correspondre aux comportements des H-HQA. Les comités d’éthique gérés par les Humains de Classe A contestent d’ailleurs le degré d’éthique élevé constaté chez les H-HQA.

Ethique : « Ensemble des principes moraux qui sont à la base de la conduite de quelqu'un »

Les principes moraux des HQA ne sont pas clarifiés de manière évaluable et sont différents entre chaque individu. La morale et ses principes ne semblent pas rentrer dans les codes de conduite des H-HQA. La définition de la morale n’a pas permis de trouver une réponse satisfaisante avec cette définition de l’éthique :

Morale : « Ensemble de règles de conduite, considérées comme bonnes de façon absolue ou découlant d'une certaine conception de la vie : obéir à une morale rigide »

La considération de « conduite bonne de façon absolue » rentre en contradiction avec d’autres caractéristiques des H-HQA, dont le principe de liberté. Les H-HQA ne semblent pas suivre des règles de conduite bonnes de façon absolue. Ils peuvent se battre, être grossiers, effectuer des actions que la société réprouve. La morale des H-HQA est basée sur un « ensemble des règles de conduite découlant d'une certaine conception de la vie », cette définition est donc validée mais n’est pas satisfaisante. Il semble que la morale ne soit pas l’éthique et inversement, d’autres définitions de l’éthique ont donc été nécessaires.

Des archives de la province nord-américaine du Québec scindent la morale et l’éthique en deux notions différentes :

« La morale réfère à un ensemble de valeurs et de principes qui permettent de différencier le bien du mal, le juste de l'injuste, l'acceptable de l'inacceptable, et auxquels il faudrait se conformer »

« L’éthique, quant à elle, n'est pas un ensemble de valeurs et de principes en particulier. Il s'agit d'une réflexion argumentée en vue du bien agir. Elle propose de s'interroger sur les valeurs morales et les principes moraux qui devraient orienter nos actions, dans différentes situations, dans le but d'agir conformément à ceux-ci »

Les H-HQA ont une éthique élevée. Ils interrogent donc les valeurs morales et les principes moraux selon nos évaluations les plus récentes. Cet élément a été classé au premier niveau de détection des H-HQA : « interrogent les valeurs morales à l’aide d’une réflexion argumentée en vue du bien agir »

2] Auto-contrainte et liberté : ces éléments sont contradictoires et demandent une analyse plus poussée. Les H-HQA sont capables de s’imposer des règles, de s’interdire des actes ou des paroles mais pratiquent la « liberté » à un très haut degré. Cette capacité humaine est considérée comme un principe général inhérent de la condition d’humain particulièrement plébiscité par les humains [classe A à D], mais qui reste limité dans les faits. La liberté des H-HQA n’est pas limitée. Les recherches sur ce sujet continuent. Elles feront l’objet d’un prochain complément de rapport.

Fin du complément de rapport

IA N° 23567/543/872